Laurence Wambersy

 
A 10 ans, Laurence Wambersy entre dans une chorale d’adultes. Un an plus tard, elle entame des cours de chant et de diction à l'académie d'Enghien. A 12 ans, elle entreprend des cours de piano et de solfège. Elle poursuit ensuite des humanités musicales, section chant à Mons ; pendant ce temps, elle fréquentera les académies de Molenbeek pour le cours d'art lyrique, Binche pour les cours de mélodies et musique de chambre vocale ; et de Soignies pour le cours de saxophone. Elle continuera sa formation musicale à l'I.M.E.P. (Institut supérieur de Musique Et de Pédagogie musicale) à Namur, dont elle sortira en 1992 munie d'un régendat en pédagogie musicale. En mai 1993, elle obtiendra le C.A.P. (certificat d'aptitudes à l'enseignement de la formation musicale).

Entre- temps, elle fonde la chorale « La Sennane » en octobre 1990. Elle compte alors bien donner naissance à des petites sœurs en créant des groupes vocaux pour les enfants. En septembre 2004, c'est chose faite avec la création de « La Faridane ».

Son amour du chant choral l'amènera à poursuivre sa formation en direction de chœur, dans divers stages et master class organisés par le mouvement « A Cœur Joie ». Elle est pour l'instant l'élève de Xavier Haag et Étienne Rappe. Elle a également participé à une formation au niveau international en étant l'élève de Volker Hempfling (Allemagne) à Sankt-Moritz (Suisse).

Depuis l'année 2000, Laurence s'investit plus encore dans l'équipe de formateurs de chefs de chœur et de choristes, au sein d' A.C.J.. Elle deviendra membre du conseil musical du mouvement en 2002.

Elle a enseigné l'éveil musical, la formation musicale, la formation chorale pour enfants et adultes aux académies de Braine-le-Comte, d'Enghien et de Tubize. De même, elle a fait partie de l'équipe pédagogique de l'école de Marcq.

Elle aime tout particulièrement la palette sonore qui peut naître au sein des c(h)oeurs de même que la richesse des rencontres humaines et amicales que la musique peut faire surgir du plus profond de nous même : c'est sa « passion ».